cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No: 1  -1958 -  "NATURE MORTE " (Collection Guytay)

    À l'École Secondaire Sacré-Coeur de Jonquière, lorsque mon premier professeur d'art plastique M. Jean-Jacques Jolois m'a initié à la peinture, en reproduisant une nature morte, une fenêtre venait de s'ouvrir dans mon esprit et j'ai tout de suite compris que j'allais définitivement consacrer mon avenir au monde des arts.

             Dans ce premier tableau, peint à la gouache, j'ai découvert que par ses formes, ses couleurs et sa lumière, la nature morte devenait très vivante.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:2 -1965 - "ATOME & GALAXIE"  (Collection Guytay).

 Adepte  des films de science-fiction, me voici projeté dans le monde encore inconnu et à découvrir la technique du crayon cire jumelé à l'encre noir. Dans un premier temps, les couleurs parcourent la toile dans toutes les directions, puis c'est la noirceur totale avec l'encre qui masque tout. Finalement, c'est l'opération que j'appellerais magique car grâce à des outils appropriés (grattoir, lame plate) la toile s'illumine de nouveau. Opaques ou trans parents, des formes et des objets hétéroclites apparaissent, se figent dans le temps.

             Isolée, une boule de feu nous rappelle, que tout autour, des zones sombres se cachent encore bien des mystères dans les galaxies lointaines.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:3 -1967- "lA SPATHÈQUE" (Collection Marcelle Tremblay).

             En 1967, c'était l'année de l'EXPO et une effervescence socio-culturelle était à fleur de peau partout dans le paysage Québécois.

             Sur le plan divertissement, on a vu apparaître  en même temps, les boîtes à chansons et les discothèques. Au même moment, l'artiste-concepteur Jean-Paul MOUSSEAU avait le vent dans les voiles et on le sollicitait pour décorer des salles de danses (art déco) en créant un style très particulier, innovateur et personnel. C'est alors que l'idée m'est venu d'ouvrir une discothèque, avec deux autres associés, Renat Paradis, journaliste au Réveil et R. Vaillancourt, comptable. Le thème en serait "l'An 2000". Aussi, secondé par l'artiste peintre du Saguenay Gatien Moisan, le projet planifié (dessins, plans, décors, ameublement) et réalisé en un temps record, permettait à la communauté de fréquenter un lieu unique, sans alcool. La clientèle visée était de 8 ans à 88 ans et les activités pour tous les goûts: danse, spectacles de chansonniers, chorales, poésie, bref, un tremplin pour la relève artistique du Saguenay-Lac St-Jean.

            Une cérémonie officielle célébrée par le Curé Roland Larouche de la paroisse St-Raphael fut l'occasion idéale pour baptiser l'endroit spatial "LA SPATHÈQUE", illustrée par ce tableau dont les personnages rappellent joyeusement les beaux moments thématiques des activités diverses de la programmation.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:5 -1967 - "l'HOMME de PIERRES" (Collection Michel Deshaies).

              Rien n'existe, jusqu'au moment, laissant couler l'encre faire son chemin sur le canevas, des formes sinueuses serpentent et cheminent dans toutes les directions.

             Synchronisé au geste, l'œil de l'artiste reste vigilant pour faire naître l'inattendu. Puis, tout s'éclaircit, le décor se précise laissant place à un personnage dissimulé dans le roc. Silence...Encore une fois, l'oeuvre se fixe dans le temps.

            La lumière et les couleurs transparentes viennent alléger la composition et les ombres indiquent que l'artiste, parfois, peut créer à l'ombre de son imagination.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:6 -1970 - "ÉCLATEMENT"  (Collection Guytay).

             C'est à l'Académie des Arts plastiques de Paris que fut réalisé la toile ''ÉCLATEMENT". Privilégié comme étudiant étranger, en obtenant une bourse du Consulat Français, me voilà au cœur même des grands maîtres qui ont marqué l'Histoire de l'Art. En plus, inscrit comme auditeur libre au Musée du Louvre, mon univers artistique et culturel s'élargit comme des ondes sismiques.

             En atelier, mon professeur désigné m'enseigne l'organisation picturale avec précision, la composition, l'équilibre, le mouvement, les formes et insiste sur l'importance que la lumière a dans la conception d'une oeuvre. Accroché à mon chevalet, pas à pas, j'avance avec motivation dans la bonne direction.

            "ÉCLATEMENT" prend tout son sens par les lignes blanches collées en premier plan, se dispersant et donne l'impression d'être propulsées dans l'espace.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:7 -1976 - "LE PERRUQUIER" (Collection Jean-Sébastien ).

              Sans idée préconçue, je laisse la matière me parler et me guider en toute confiance. Les couleurs sont couchées sur la toile, se rencontrent et se mêlent comme des sources venues de nul part. Puis, tout est clair, les formes multiples se positionnent, se figent, laissant à l'artiste une vision faisant référence à la vie théâtrale. Molière, Corneille ou Louis X1V en seraient la cause.

              3,2,1, voici une pièce en un acte, loufoque et extravagante: "LE PERRUQUIER".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:8 -1976 -"FORÊT de TOTEMS"   (Collection Lisette Boily - Tremblay).

           La planète crie: "Au secours", elle a besoin d'AMOUR.

           Les temps modernes nous ont fait apparaître des monstres mécaniques qui ont systématiquement ébranlé l'écho système par une déforestation sans limite.

           Pour suppléer à ce décor dénudé, voici "FORÊT de TOTEMS" figé dans le temps.

           Solidement plantés comme des sentinelles, ses arbres aux figures gravées dans l'écorce, sont habillés de pastel et d'encre de couleurs comme pour cacher certaines blessures laissées par la main de l'homme.

           Au loin, à bout de souffle, j'entends encore chanter Diane Dufresne: "Donnez-moi de l'oxygène".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:9 -1978 - "DIALOGUE" (Collection Gilles Tremblay).

               Fantomatique, peut-être? Deux visages rigides et austères, se refusant à tout compromis, selon leur expression, apparaissent sur la toile. L'un, de face, baignant dans un éclairage rouge, l'autre, de côté, estompé par le bleu.

               Les traits du dessin ont été exécutés avec précision avec un outil à pointe fine et couteau plat accentuant la lumière ainsi que le caractère de chacun des personnages au regard diabolique.

               Bref, le mystère installé nous invite à la réflexion et au dialogue.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:10-1979 - "L'OISEAU CUIRASSÉ"  (Collection Guytay).

               La composition et le traitement des plumes de "L'OISEAU CUIRASSÉ" donne l'impression que l'animal est de métal et robotisé.

               Deux techniques différentes se jumellent et s'affrontent.

               Le décor, servant de toile de fond (ciel/flore) nous rappelle une touche légère et tourmentée de VAN GOGH.

               Par contre, finement dessinées, les plumes formant la carapace de notre sujet principal "L'OISEAU CUIRASSÉ"  

 (bien vampé au centre de la composition) donnent l'illusion d'une sculpture architecturale.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:11-1983 - "L'ENVOL"  (Collection Lyne Deshaies).

                Ma thématique des années 1983 fut principalement marquée par des sujets animaliers. En tête, ce sont les oiseaux qui ont retenu ma recherche.

                L'interprétation moderne du plumage avec ses tons de douceur, nous amènent dans un espace ou les forces de la nature sont en fusion: l'eau, le vent, l'air et même le feu qui semble rugir des entrailles de la terre.

               "L'ENVOL" est un survol du passé, du présent et d'espoir pour l'avenir.

                Comme Jonathan le Goéland, l'aventure se poursuit entre ciel et terre.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:12-1983 - "LES DIVINES, DIVAGUENT"  (Collection Lyne Deshaies).

                Dans mon processus de création j'aime explorer de nouvelles avenues qui me dirigent vers des émotions dont on peut filtrer à travers l'oeuvre.

                Une touche d'humour se résume ici par cette scène ou la fantaisie pourrait être une source d'inspiration pour une comédie musicale ou encore, un excellent décor pour une production des Grands ballets Canadiens: mouvements des vagues invitant le couple à une danse de séduction.

                Bref, le bleu dominant, l'œil baigne et divague entre la fraîcheur et le bonheur.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:13-1983 - "LA CHEVAUCHÉE"  (Collection Guytay  : voir site/peintre) 

               La mythologie, les légendes et le fantastique, voilà des sujets inspirants que je mets en scène parfois sur mes toiles.

              "LA CHEVAUCHÉ" dans l'espace est comme un délire qui s'installe dans mon imagination. Je suis cheval volant et mes ailes ne sont pas fixées avec de la cire comme celles du légendaire ICARE qui voulait atteindre le Soleil, me propulsent en direction de la Voie Lactée.

               Les Dieux de l'Univers m'escortent, dissipent les nuages orageux pour me sortir de la noirceur.

               Enfin, la LUMIÈRE m'aveugle, je sens mon esprit se libérer pour l'Éternité.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:14-  1983 -"LE CYGNE et le FA MINEUR"  (Collection Lyne Deshaies) .

               Ce qui pourrait être d'inspiration d'un ballet contemporain, "LE CYGNE et le FA MINEUR" porte un regard respectueux au monde de la faune dont le langage muet ne cesse de nous surprendre et de nous charmer par leur costumes, leurs couleurs pastels et dessins exotiques.

              C'est un divertissement pour les yeux et une symphonie virtuelle qui fait des vagues au cœur même de notre imagination.

              Le Soleil s'est estompé comme pour laisser briller le silence occuper tout l'espace. On nage dans la sérénité e la paix.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No: 15-2001 - "VILLAPOLIS"  (Collection Guytay).

                Que ce soit les Mayas, les Égyptiens, les Grecs et les Romains, leurs technologies avancées interrogent toujours le monde moderne d'aujourd'hui.

              "VILLAPOLIS" est un collage faisant un 'clin d'oeil' à ses civilisations dont l'architecture a marqué principalement l'histoire de l'humanité.

               En avant plan, des blocs de pierres ont été taillées finement pour la construction d'une nouvelle Cité.

               Plus loin, pyramides et tours élevées pointent vers le ciel comme pour atteindre le plus haut sommet du savoir.

               Réflexion personnelle: En 2017, DUBAI, première ville des Émirats arabes unis, n'est pas un mirage artificiel mais,  par ça démesure, elle pourrait se retrouver dans le même scénario que la tour de Babel de Babylone (Genèse 11:1-9).

 

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:16-2001 - "FENÊTRE sur le MONDE" (Collection Guytay).

                Voilà une "FENÊTRE sur le MONDE" dont les papiers collés nous rappellent quelques civilisations passées et avenir. Statues aux têtes colossales (monolithiques) de l'Ile de Pâques; plus bas, une scène d'un rassemblement public écoutant un homme de loi (crieur public); tout en haut, le pavillon américain de l'EXPO 67, représenté par un dôme géodésique créé par le véritable inventeur des structures géodésiques, l'architecte Richard Buckminster Fuller.

               Ce dôme futuriste, le plus imposant du genre au monde, fut transformé plus tard en musée de l'environnement, érigé sur l'Ile  Ste-Hélène, à Montréal.

                Bref, complétant ce tableau, comme dans un bidon ville, s'empilent en cascades quelques habitations aux couleurs joyeuses cachant la misère noire derrière les portes closes.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:17-2002 - "EMBOÎTURE"  (Collection Guytay).

                Un peu comme des cadres entassés l'un par dessus l'autre, "EMBOÎTURE" est une suite de figures géométriques (carrés/rectangles) taillés et sélectionnées dans les revues recyclées. Le principal défi était de fixer avec de la colle dans un endroit précis en rapport avec sa texture, l'imprimé, sa couleur et sa forme.

              Le rouge prédomine et les carreaux plus clairs donnent l'impression de s'illuminer et de faire un mouvement en avant. Le tout rassemblé, je vois finalement un tableau moderne électronique.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:18- 2002 - "NAPOLÉON"  (Collection Gilles Tremblay).

                 Une des pièces majeures de l'exposition "67-17" au CNE est la reproduction et l'interprétation de "NAPOLÉON" inspiré de l'oeuvre du peintre français Jacques-Louis David, chef de file du mouvement néo-classique (1748-1825).

                 L'intérêt porté sur ce tableau fut particulièrement d'imiter ou de me rapprocher de cet art décoratif qu'on appelle "mosaique" très présent dans l'Antiquité romaine. A cette période, la technique consistait à utiliser des fragments de pierres colorées, d'émail, de verre, de céramique, etc.

                De par son format, le projet fut de taille puisqu'il fallait, après avoir dessiné la scène hippique et historique dans les 650 carreaux, sélectionner dans les revues recyclées, les plages aux couleurs dominantes et aux tonalités subtiles se rapprochant le plus de l'oeuvre originale.

               Le travail fini, je criai 'victoire'. Bref, quelque soit le médium ou les matériaux utilisés, le monde des arts plastiques à travers le temps, n'a vraiment pas de frontière.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:19- 2002 - "DÉCOR du TEMPS"  (Collection Pascal Chaumont & Aline Viens).

               "DÉCOR du TEMPS" a été divisé en quatre parties. Voici des formes qui semblent suspendues dans le temps. Certaines, isolées comme des mobiles stationnaires sur un fil, d'autres, en superposition créant des reliefs et une deuxième dimension.

              A travers cette installation presque théâtrale, l'on perçoit des références historiques (têtes grecques, anneaux olympiques, monuments) et ce, pour nous raviver la mémoire du temps.

              Enfin, les quatre zones de la composition sont reliées par des carrés donnant à  l'oeuvre une lecture visuelle moderne, invitant le spectateur à laisser libre son imagination.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:20 - 2016 - "LE ROI LION"  (Collection Lina Frattasio).

               Un regard fixe, une crinière abondante, des traits rappelant l'art du tatouage chez les aborigènes, voila un lion sympathique soulignant mon rôle de Maître de piste tenu pendant plus d'une décennie au Complexe Desjardins de Montréal et à travers le Québec.

               "LE ROI LION" es un collage composé de papiers recyclés. L'on remarquera entre autre, une tignasse laissant apparaître des mèches aux reflets d'or. Aussi, l'expression de l'animal aux yeux bleus sollicite notre attention pour qu'il retourne dans son habita naturel.

                Enfin, les couleurs jaunes et oranges rugissent comme un cracheur de feu.

   Note: En arrière plan, tout de vert, la perspective suggère la mise en cage de la bête capturée.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:21 - 2016 - "DUALITÉ" (Collection Guytay).

               Sous un ciel taché de bleu, voici un paysage en perspective (encore vert) servant de décor et mettant en relief la magnificence de deux créatures volantes déployant leurs ailes stylisées aux couleurs flamboyantes, donnant ainsi aux oiseaux un caractère particulier et un aspect décoratif moderne.

             "DUALITÉ" immortalise la coexistence de deux éléments différents de la nature: la faune et la flore.

              Aujourd'hui, l'environnement est fracturé et une inquiétude permanente fait parti du quotidien à cause justement des changements climatiques causés en grande partie par l'homme qui a fragilisé

                                                                                                            l'écho-système.

      *Citation de Marc CHAGALL: "Si toute une vie va inévitablement vers la fin, nous devons durant la nôtre, la colorer avec nos

                                                               couleurs d'amour et d'espoir".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:22 -2016 - "CRISTAUX ÉCOLO"  (Collection Guytay) .

               Sans sujet défini, me voilà reparti en mode création.

               Comme éléments de composition, je fouille dans le passé et retrouve des projets d'élèves au niveau secondaire, non réclamés et conservés dans mes archives personnelles depuis 1967. Aussi, à revoir tout ce beau matériel 49 ans après, je décide de lui donner une seconde vie.

               Ma sélection s'arrêtera principalement à des fragments aux dessins géométriques bien structurés et aux couleurs vives, sans bavure. Les lignes droites sont maîtres et secondées timidement par des courbes.

               Dans cette mise à carreaux (collage) quelques motifs répétitifs se dissimulent à travers la grille comme pour déjouer le spectateur. Au centre, rassemblés, quatre motifs floraux stylisés forment le noyau de l'oeuvre.

               Enfin, par moment, l'on voit apparaître des cristaux aux couleurs pures (jaune/orange/bleu) diffuser comme un prisme solaire.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:23 -2016 - "COULEURS en CAGES " (Collection Guytay).                 

                Inspirée de vitraux modernes, cette composition-collage dont les fragments posés (carreaux) l'un à côté de l'autre, porte le regard particulièrement sur les éléments favorisant la transparence de la matière.

              La technique consiste simplement à étendre une première couche d'encre (bleu pâle, jaune pâle ou vert pâle) sur toute la surface de la toile avec un pinceau large, laisser sécher et de répéter l'opération en superposant, cette fois avec un pinceau plus étroit d'autres couches dans tous les sens laissant un trainée verticales et horizontales. Découpées en petit format, les pièces sont sélectionnées et cloisonnées d'un trait noir (crayon feutre mince).

              La thématique environnementale sera encore une fois au cœur du projet de l'artiste.. Au centre, l'eau, entourée par le vert, avec ondulations, puis rayonnant comme un phare, la lumière, avec ses couleurs dominantes (jaune / orange).

              Enfin, deux rangés aux tons de bleu encadrent solidement la composition finale.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

 No:24 - 2016 - "QUADRIPHONIE " (Collection Guytay).

               C'est en regardant des écrans installés dans un studio de son, lors d'un enregistrement que j'ai été captivé par ce jeu  de lignes et de dessins que les ondes musicales pouvaient transmettre et me faire découvrir.

                J'ai tout de suite eu en tête d'imaginer un tableau rassembleur en utilisant d'anciens travaux de mes élèves conservés dans mes archives personnelles.

                Au centre, dominé par une étoile superposée, sur le fond, le collage provient de revues recyclées. Après avoir sélectionné les papiers imprimés aux couleurs translucides, c'est la mise en carreau (un à un, juxtaposé). Une vibration s'en dégage avec une harmonie. Enfin, autour, des formes géométriques répétitives éclatantes accentuent le rythme et nous livrent un concert visuelle unique.

               "QUADRIPHONIQUE" est un tableau qui active l'imaginaire du spectateur, et qui sait, par la magie de l'art, deviendra-t-il, un compositeur virtuel?

                 Place à la musique. Que la fête commence.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:25 - 2016 - "CHASSÉ-CROISÉ" (Collection Guytay).

               Au premier coup d'œil, comme des mobiles (Alexander CALDER 1898-19760), les formes carrées suspendues dans l'espace, qui, au moindre mouvement, tournent  visuellement en losanges. Rassemblées dans un ordre précis, les forment s'unissent et deviennent des pétales composant des fleurs stylisées.

              Sur le fond, dans un "CHASSÉ-CROISÉ" aux couleurs chaudes (orange et jaune) apparaît un montage-collage d'une photo de l'artiste (clin d'œil au monde du cirque) qui multiplie les sourires à travers le tableau comme pour communiquer avec le spectateur.  Ça devient pour moi, ce que j'appellerais : "De l'art interactif".

              *Citation  de BONNARD : "L'oeuvre d'art est un arrêt du temps".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:26 - 2016 - "J'AI LA TÊTE QUI TOURNE" (Collection Guytay).

                En combinant des formes figuratives et en les associant par la couleur de façon méthodique, on assiste à un mariage ou l'abstrait se mélange avec le moderne.

                A la fois humoristique, "J'AI LA TÊTE QUI TOURNE" est composé exclusivement de copies d'une photographie  de l'artiste (animateur de foule). Aussi, les visages concentrés, jumelés et collés en position inverse donnent l'illusion d'un effet de mouvement, représenté en rouge par des 'hélices' en mode d'activation.

               La distribution de la lumière pose sur la toile un éclairage équilibré donnant ainsi une forte présence aux ombres et à la pleine noirceur.

                                                                                                     *Citation de MONET : "Il faut capter la lumière et la jeter directement sur la toile".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:27 - 2016 - "LE COUPLE PANACHE"  (Collection Josée Arseneault).

               Avec "LE COUPLE PANACHE" on assiste à la rencontre du merveilleux et du fabuleux. Des retailles de papiers provenant des oeuvres faisant parti de l'expo "67-17" au Centre National d'Exposition de Jonquière, furent réutilisées avec une liberté sans limite.

               L'idée maîtresse fut, quelque soit la forme, de coller des pièces sur la toile dans toutes les directions. S'entremêlant de rose, de bleu, de vert, d'orange (fluo), je poursuis ma démarche artistique en complétant (juxtaposition) par des lignes blanches et noires, accentuant ainsi la lumière, source génératrice de la composition.

              "LE COUPLE PANACHE" apparaît subtilement comme un couple branché s'intégrant parfaitement au décor. L'esprit est à la fête. Le dessin et la couleur deviennent indissociables de l'agencement de l'oeuvre.

               *Citation de PICASSO: "Ce qui compte, c'est la spontanéité, l'impulsion.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:28 -2017 - "L'OISEAU MOQUEUR" (Collection Guytay).

               L'organisation et la juxtaposition des carreaux ou les formes répétitives s'accompagnent, nous amènent à découvrir, au centre du tableau,  "L'OISEAU MOQUEUR". Ce dernier, bien dissimulé dans un décor hétéroclite, se plaît    à apparaître et à disparaître. Comme un jeu, sa moquerie devient une complicité entre lui et le spectateur.

              Une bande de fleurs aux couleurs ensoleillées (tons de jaune et orange) lui tiennent compagnie et l'encadrent joyeusement. En répétition, comme des pétales, des langues rouges s'enlignent serrées et couronnent le tout.

              *Citation de Paul KLEE: "L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible".

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:29 -2017 - "LE CHANT du COQ" (Collection Guytay).

              Le coq, pour les artistes peintres et sculpteurs, demeurera toujours fascinant et captivant de par son comporte - ment, son énergie et sa fierté éblouissante.

              Comme un roi, il pose devant sa cour (basse cour) et son chant matinal réveille en nous nos premières inspirations du jour. Ici,  "LE CHANT du COQ" nous apporte une fraicheur enveloppée d'une palette de couleurs illimitées, grâce à la technique du papier collé, sélectionné dans des revues recyclées.

              Les couleurs vives accompagnent magnifiquement le mouvement des plumes coincées par l'effet du grillage (cage) voulu par l'artiste. S'ajoutent les traits noirs minces et gras, accentuant le caractère de la bête et son volume.

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No: 30  - 2017 "ZÉBRÂNE" (Collection Josée Arsenault).        

                 Quel bonheur que de jongler candidement avec l'art.

"ZÉBRÂNE" par l'impact visuel qu'il crée, pourrait servir comme affiche publicitaire pour le Cirque du Soleil.

                Servant de toile de fond, une liberté des formes tend à provoquer des émotions par le jeu de la composition influencé en partie par le maître de la grille couleurs, le peintre Piet MONDRIAN (1872-1944) avec ses lignes noires qui cloisonnent si bien ses plages de couleurs.

                 Aussi, pour briser cette structure architecturale d'arrière plan, en superposition, je trace en lignes larges et noires des courbes dessinant un magnifique zèbre, ajoutant une deuxième dimension en mouvement. C'est un exercice que j'aimerais poursuivre car il m'ouvre la voie à de nouvelles expériences.

 

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:31 - 2017 "STRUCTURE MUSICALE (Collection Guytay).

               Être en mode de création c'est de s'isoler dans son imaginaire et laisser notre pensée se libérer de toute contrainte pour en arriver à une démarche artistique libre, spontanée et originale.

               Souvent, l'artiste prend modèle à travers les oeuvres de grands maîtres qui ont fait l'histoire. "STRUCTURE MUSICALE" fait un clin d'œil à un adepte de l'abstraction géométrique Guido MOLINARI (1933-2004) reconnu principalement pour ses compositions aux lignes verticales, vivement colorées.

                Parfaitement structurée et pour rendre l'oeuvre virtuellement musicale, des touches noires indiques symboliquement des notes de musique faisant cadrage aux plages de couleurs nuancées.

                MosART, Beethoven, Listz ou Wagner, vous invitent à composer vous-même votre oeuvre et en faire vibrer toutes vos émotions.

 

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:32 - 2017 "CUPIDON CLOWNESQUE (Collection Guytay).

                             Photo-collage soulignant une facette de ma carrière artistique comme animateur de foule aux grands événements et festivals principalement au Québec, et à travers les villes francophones du Canada.

                             Au premier coup d'œil, c'est un jeu de figures géométriques qui nous interpelle, représentées par des carrés/losanges (bleu-rouge) formant un grillage moderne. Puis, au delà de cette symétrie et asymétrie, en scrutant la toile l'on découvre, par l'assemblage du même visage en quatre parties, une fleur stylisée qui naît artistiquement.

                           Bref, le collage permet au personnage d'être figé dans le temps, en tête en tête avec lui-même, cloisonné dans son univers.

*Citation de Salvator DALI : "Le peintre, ce n'est pas celui qui est inspiré, mais celui qui est capable d'inspirer les autres".

 

                            

 

cliquez sur l'image pour agrandir
cliquez sur l'image pour agrandir

No:33 - 2017 "TRIPTYQUE FLORAL"

                           Trois couleurs fluorescentes dominent la toile: 

le rouge, symbolisant l'énergie; le vert, l'environnement, et enfin, le rose, respirant la poésie.

                           Indissociable, ce trio-collage suggère une symphonie de joie et d'illumination. Mon esprit reste ouvert à toute expérience. Une vision du passé m'inspire et me transporte dans le laboratoire-atelier de BRAQUE. J'imagine, que sa toile en cours sur son chevalet, devient un plan de travail sur lequel il compose, recompose les objets placés sous multiples angles.

                          "TRIPTIQUE FLORAL" est composé de petits carrés de papiers peints à l'encre, retouchés en superposition par des crayons marqueurs  à pointes fines et larges. Des traits noirs, finalement, complètent la composition dissimulant fleurs stylisées à travers une diversité de formes géométriques translucides. L'art du vitrail renaît en toute splendeur.

*Citation André MALRAUX : "Le génie du vitrail finit quand le sourire commence".